Les sargasses, ici à Sainte-Anne, ont bloqué La Désirade et l’île de Terre-de-Bas, en Guadeloupe. — Les sargasses, ici à Sainte-Anne, ont bloqué La Désirade et l’île de Terre-de-Bas, en Guadeloupe. — GILLES MOREL/SIPA


 

Depuis plusieurs mois, des radeaux d’algues brunes s’amoncellent sur les plages et les bords de mers antillais. La Désirade et l’île de Terre-de-Bas, de l’archipel des Saintes (Guadeloupe) sont bloquées. Les bateaux ne peuvent plus circuler et cela a des conséquences directes sur l’économie locale.

 

Des algues toxiques

Les algues sargasses qui se trouvent habituellement dans la mer des Sargasses dégagent du sulfure d’hydrogène en se décomposant. Ce gaz toxique peut provoquer des intoxications aiguës chez l’homme mais est aussi dangereux pour la faune et la flore locale. L’Etat a annoncé un renfort d’homme pour lutter contre la prolifération de ces algues et un plan d’urgence, mais pour le moment les algues continuent de s’accumuler sur de nombreux littoraux antillais.

 


Paul Blin-Kernivinen.  — 

https://www.20minutes.fr/planete/2282991-20180604-video-sargasses-algues-toxiques-envahissent-nouveau-antilles?_ope=eyJndWlkIjoiOWRjZmJkNjcxZmIyOTIxY2JlZTM0NGJkMDBjYWE3OTQifQ==&xts=290428&xtor=EPR-159-[morning]-20180605-[]-17311972750@3&xtdt=25469974