Venezuela : la faillite se rapproche à grands pas
Getty Images

Le Venezuela est au bord du précipice. L’agence de notation financière S&P Global Ratings a annoncé mardi qu’elle déclarait le pays – jadis un des plus riches et prospères d’Amérique latine – « en défaut partiel » sur sa dette, après son incapacité à rembourser 200 millions de dollars. L’agence est la première à déclarer le pays, au bord du défaut de paiement, en défaut partiel. Elle dit avoir pris sa décision lundi à l’issue d’une période de grâce de 30 jours sur le paiement de deux obligations. « Nous avons abaissé deux notes à D (défaut), et avons abaissé la note des émissions à long terme en devises à SD (défaut partiel) », a-t-elle précisé dans un communiqué.

L’annonce de cette décision intervient quelques heures après la réunion à Caracas de créanciers internationaux du Venezuela pour tenter de renégocier la dette du pays et lui éviter un tant redouté défaut de paiement. La réunion, d’à peine 25 minutes, s’est achevée sans accord mais avec la promesse de se revoir prochainement. Le Venezuela veut restructurer sa dette extérieure, estimée à 150 milliards de dollars, car il ne dispose plus que de 9,7 milliards de réserves et doit rembourser au moins 1,47 milliard d’ici à la fin de l’année, puis 8 milliards en 2018.

Des participants à la réunion de lundi ont rapporté à l’AFP que le gouvernement souhaitait former des groupes de travail pour évaluer les propositions de renégociation de la dette à court et moyen termes, mais sans plus de détails. « Nous considérerions toute restructuration (de la dette) comme un échange de créances en difficulté et comme l’équivalent d’un défaut étant donné les liquidités extérieures limitées » du Venezuela, a expliqué S&P. « De plus, selon nous, les sanctions américaines à l’encontre du Venezuela et des membres du gouvernement devraient résulter en une longue et difficile négociation avec les créanciers », a-t-elle ajouté.

En plus des deux paiements sur lesquels le pays vient de faire défaut, le Venezuela est en retard pour le paiement de quatre autres échéances, mais celles-ci sont encore dans le délai de grâce de 30 jours, a ajouté l’agence de notation, précisant que leur montant total s’élevait à 420 millions de dollars. Les notations sur ces obligations seront aussi abaissées à « D » si les remboursements ne sont pas honorés, a-t-elle indiqué.


PUBLIÉ LE   MIS À JOUR LE 

https://www.capital.fr/entreprises-marches/venezuela-la-faillite-se-rapproche-a-grand-pas-1255549#utm_campaign=20171114&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-soir-eco