Donald Trump (Alex Edelman / AFP)

Voilà une fuite qui devrait encore faire du bruit. Au début de l’année, Axios était parvenu à reconstituer l’emploi du temps hebdomadaire de Donald Trump. On y apprenait qu’il consacrait beaucoup (beaucoup) de son temps à ses tweets ainsi qu’à binge-watcher (se gaver de télévision) ses chaînes préférées (la matinale de Fow News par exemple) pendant environ huit heures. Cette semaine, c’est « Politico » qui a mis la main sur le détail d’une semaine plus récente : celle du 22 au 26 octobre 2018. Et ce qu’on y lit n’est guère plus reluisant : la semaine du président américain semble encore moins chargée que celle épinglée il y a quelques mois….

Des heures et des heures devant la télé

La journée du mardi par exemple est consacrée en grande partie (neuf heures !) à un créneau informel baptisé « executive time », un euphémisme pour qualifier le temps consacré par le locataire de la Maison-Blanche… aux réseaux sociaux et au visionnage des chaînes d’info. Le reste, réunions officielles, apparitions publiques et briefings (c’est-à-dire, le principal en fait) n’occupe que trois heures de cette même journée. « Si Barack Obama avait osé s’accorder neuf heures d’executive time, nous aurions déclaré qu’il était off ce jour-là ! », s’étrangle une membre du staff de l’ancien président. 

« Cet executive time est parfois dévolu à quelque chose qui peut s’apparenter à une session de travail », ironise néanmoins le « New York Magazine » à propos de Donald Trump.

« Cela lui arrive de lire quelque chose dans la presse et de vouloir improviser une réunion impromptue sur le commerce ! », glisse ainsi une source proche du président à « Politico ». « Ses assistants doivent alors le dissuader d’agir sous le coup de l’émotion ou de la colère. » 

« Le temps du président est le reflet de ses priorités »

Notons également qu’aucune autre journée de la semaine de Donald Trump ne démarre avant 11 heures, en fin de matinée, souligne le « New York Magazine » qui conclut :

« Il est intéressant de noter que la personne la plus puissante du monde consacre si peu de temps à son boulot. »Ces emplois du temps contrastent amplement avec ceux, très détaillés, des prédécesseurs de Trump dans le Bureau ovale : Clinton et Carter étaient réputés pour passer des coups de fil en plein milieu de la nuit et chaque président avait sa particularité. Bush fils démarrait ses journées très tôt alors qu’Obama était plutôt un oiseau de nuit.

Contacté par « Politico », Mack McLarty, qui fut directeur de cabinet de Bill Clinton enfonce le clou : « Le temps du président est pourtant, et à bien des égards, le bien le plus précieux dont il dispose car il est limité. Il est le reflet de ses priorités, le reflet de ce qu’il veut mettre en œuvre dans le pays. »

 


C.C. Par L’Obs

https://www.nouvelobs.com/monde/ubu-trump/20181029.OBS4629/trois-heures-de-boulot-neuf-de-temps-presque-libre-le-planning-royal-de-donald-trump.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20181029