Le BIO : nécessite vitale ou argument de vente?

La consommation de produits bio n’a jamais été aussi élevée en France. Vouloir préserver l’environnement et éviter les pesticides semble une idée rationnelle. Dire que les produits chimiques sont dangereux pour la santé semble une évidence. Vouloir conserver une agriculture biologique, un pléonasme. Après les fameux “mangez bougez” et “5 fruits et légumes par jour”, l’ère du “manger bio c’est bénéfique” a littéralement envahi notre espace public. De nombreuses voix s’élèvent pourtant, dénonçant une niche médiatique et commerciale.