Stan Lee au Museum of Comic and Cartoon Art à New York en 2007
Crédit : MAT SZWAJKOS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP


 

Black PantherX-Men, les AvengersIron ManSpider-Man, Hulk… Derrière ces noms, le talent d’un homme : Stan Lee, épaulé aussi par d’autres grands noms des comics. Le géant Marvel qui a créé la plupart des héros et héroïnes Marvel est décédé le 12 novembre 2018 à 95 ans. Il s’est éteint dans un hôpital de Los Angeles, selon TMZ et le Hollywood Reporter.

Stan Lee laisse derrière lui des générations de fans en deuil, sans oublier ses personnages qui n’ont de cesse de faire vibrer les amateurs et amatrices de héros et héroïnes. Né en 1922 à New York, Stanley Martin Lieber, qui a pris par la suite le nom de Stan Lee, est rapidement devenu le père fondateur du Marvel que nous connaissons. Avec sa plume innovante, il a permis aux super-héros et héroïnes d’accéder à une nouvelle dimension.

Tout a commencé pour lui en 1941. Alors mineur, Stan Lee est recruté comme assistant puis rédacteur de la société américaine Timely Comics (qui deviendra ensuite Atlas Comics, puis Marvel Comics et enfin Marvel). « À l’époque, les illustrateurs trempaient leur plume dans de l’encre, alors je devais m’assurer que les encriers étaient bien remplis« , se souvenait-il en 2009 auprès du Los Angeles Times.

Des débuts prometteurs

« Je descendais leur chercher à déjeuner, je faisais de la relecture, j’effaçais les traces de crayon des pages qu’ils avaient terminées. » À la suite des départs de Jack Kirby et Joe Simon, vedettes de Timely Comics, Stan Lee deveient à moins de 20 ans, le rédacteur en chef de Timely Comics. malgré les difficultés de la Première Guerre mondiale, il continue de rédiger des scénarios pour les comics.

L’homme qui a réussi à percer le costume des héros et héroïnes

Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961.
Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961.Crédit : Marvel Comics

 

C’est en 1961 que la carrière de Stan Lee décolle complètement. Avec son ancien collègue Jack Kirby, surnommé « le Roi de la bande dessinée », il crée la série des Quatre Fantastiques, inspirée du succès de la Justice League de DC Comics, née à la fin des années 1950 et regroupe les plus grands noms de la maison : Superman, Batman et Wonder Woman. Loin de faire un copier-coller, Stan Lee va encore plus loin qu’aucun autre scénariste. Il perce le costume des héros et héroïnes pour les doter de sentiments et problèmes interférant avec leurs activités de justiciers et justicières. Mr Fantastique, La Chose, Torche et la Femme se chamaillent, parlent en argot et ont des histoires d’amour…

De là s’ouvre une nouvelle période de la narration à la sauce Marvel, marquée par « la rencontre du fantastique et du mondain », selon la formule de Jordan Raphael et Tom Spurgeon, auteurs américains dans la biographie Stan Lee and the rise and fall of the American comic book.

Hulk (incarné par Mark Ruffalo depuis 2011 au cinéma), créé en 1962, illustre parfaitement ce virage opéré par Marvel. « Devenir un super-héros a détruit sa vie comme l’aurait fait un gros problème d’alcoolisme, avec des symptômes similaires – des trous de mémoire, des appartements saccagés, des vêtements déchirés et une mémoire trouble. Par ce mélange des genres et grâce aux incohérences qui en résultaient, Lee et Kirby ont créé un personnage capable de durer plus longtemps que la seule période de ses origines », poursuivent les deux auteurs.

Un succès éternel

Cette touche caractéristique de Stan Lee continue de faire le succès de Marvel et nul doute que son héritage sera toujours palpable. En 2012, il confiait d’ailleurs au Huffington Post américain : « Je suppose que c’est parce que nous avons tenté de rendre nos personnages aussi humains et empathiques que possible. Au lieu de nous contenter de mettre en valeur leurs super-pouvoirs, nous avons essayé de rendre leurs vies personnelles et leurs problèmes aussi réalistes et intéressants qu’on le pouvait. Nous voulions qu’ils soient comme des personnes réelles, avec qui le lecteur aurait envie de passer du temps pour mieux les connaître ».

Et dans le monde de la pop culture et du comics, nombreux et nombreuses sont les artistes, les scénaristes à saluer son immense talent. « Je pense que Stan Lee est l’une des figures créatives les plus importantes du XXe siècle et del’Amérique contemporaine.« , confiait ainsi Bob Batchelor, auteur du livre Stan Lee : The Man Behind Marvel à SyfyWire.

Des cameos au cinéma devenus indispensables

Stan Lee Marvel Movie Cameos HD

 

Depuis X-Men en 2000, Stan Lee apparaît dans tous les films Marvel en guide clin d’œil aux fans. Au fil du temps, cet hommage s’est transformé en véritable tradition. Et à chaque nouveau film, le public guette l’apparition du scénariste aux lunettes et cheveux blancs. 

Avant cela, il a été vu en postier (Les 4 Fantastiques), en vieux général (Captain America) ou encore en DJ dans un strip-club dans Deadpool, sans doute son caméo le plus drôle. On le voit même dans les séries Marvel comme Agents of S.H.I.E.L.D. ou Agent Carter. Preuve que cette simple blague au départ est devenu un élément incontournable du MCU (Univers Cinématographique Marvel). Il y a deux ans, Stan Lee expliquait d’ailleurs à CinemaBlend (avec humour) « Ils devraient arrêter d’appeler ça des caméos pour appeler ça des seconds rôles ».


Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL