France 2 ©DIMITRIOS KAMBOURIS / AFP


 

 

 

Respect. Rarement une chanson aura porté autant d’énergie, comme une flamme intacte, 53 ans après sa création. Ce respect sublimé par Aretha Franklin, qui vient de s’éteindre à l’âge de 76 ans, jeudi 16 août, a d’abord été scandé par Otis Redding. En 1965, le crooner est une star trop souvent en tournée. Il estime alors que sa famille lui échappe, qu’il perd son « autorité de mari » en rentrant chez lui. Voilà l’idée de la chanson : rythme survitaminé et texte plutôt machiste. Comme en réponse, ce Respect est repris par une femme comme un hymne à la liberté : Aretha Franklin chante le gospel en attendant que sa carrière décolle.

Un message qui résonne

En 1967, les luttes pour les droits civiques des Noirs américains prennent de l’ampleur : les incantations d’Aretha Franklin résonnent plus que les soucis domestiques d’Otis Redding. Celui-ci sera rapidement détrôné du succès de sa chanson, Aretha Franklin devient alors, et pour toujours, l’ambassadrice légendaire du respect.

Le JT

https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/aretha-franklin/mort-d-aretha-franklin-comment-elle-a-transforme-respect-pour-forger-sa-legende_2898903.html