Désenchantée, Sharp Objects, Castle Rock… Les nouvelles séries à découvrir cet été. © Netflix / HBO / HULU


Si certains profitent de l’été pour partir en vacances, d’autres préfèrent reprendre leurs bonnes (ou mauvaises) habitudes de sériephiles. Et, selon notre petite boule de cristal, quelques nouveautés ont de quoi faire passer d’agréables soirées. Petit tour d’horizon des nouveaux programmes à voir au cours des deux prochains mois. Thriller, horreur, comédie, historique, espionnage…, il y en a pour tous les goûts !

Picnic at Hanging Rock

Alors que Peter Weir avait adapté au cinéma le roman culte de Joan Lindsay Picnic at Hanging Rock en 1975, Alice Addison et Beatrix Christiane, les scénaristes de la série, ont décidé de s’attaquer aussi à ce monument de la littérature australienne. Nous sommes en 1900. Les élèves d’un pensionnat de jeunes filles perdu dans le bush australien ont l’autorisation d’aller pique-niquer à Hanging Rock, un immense rocher, lieu de culte aborigène. À l’écart du groupe, trois d’entre elles se volatilisent mystérieusement. Les recherches, orchestrées par l’autoritaire directrice du pensionnat, madame Appleyard, ne vont pas tarder à dévoiler des indices inquiétants…

Les premières images de Picnic at Hanging Rock – de jeunes filles aux tenues virginales – et son intrigue – que leur est-il arrivé et pourquoi ? – ne sont pas sans évoquer le Virgin Suicides de Sofia Coppola. Mais sa bande-annonce laisse présager un récit beaucoup plus sombre, à mi-chemin entre le genre historique, le fantastique, le policier et le thriller. Mystère et ambiance macabre garantis. Et, s’il vous faut un autre argument de taille pour avoir envie de regarder cette mini-série de six épisodes, sachez que le rôle-titre de la stricte madame Appleyard est tenu par Natalie Dormer, la Margaery Tyrell de Game of Thrones et Anne Boleyn dans Les Tudors.

Sur Amazon Prime, en ce moment, et, depuis le 25 juin, sur Canal+, tous les lundis soir.

Sharp Objects

Beaucoup de spécialistes l’annoncent déjà comme la série-événement de l’été. Après l’excellent Big Little Lies, le réalisateur Jean-Marc Vallée s’associe de nouveau avec la chaîne HBO pour Sharp Objects, un thriller noir qui promet de nombreuses séquences intenses. Cette mini-série de huit épisodes est adaptée du premier livre de l’auteure Gillian Flynn, intitulé Sur ma peau. Un des ouvrages de la romancière, Gone Girl (en français Les Apparences), avait notamment été transposé au cinéma, en 2014, par le grand David Fincher.

Sharp Objects suit les péripéties de Camille Preaker (jouée par Amy Adams), une journaliste qui vient tout juste de sortir d’un bref séjour dans un asile psychiatrique. La reporter décide alors de retourner dans sa petite ville natale pour couvrir le meurtre de deux jeunes adolescentes. Mais, en essayant de reconstituer son douloureux passé, elle va finir par s’identifier un peu trop à ces jeunes victimes. À moins d’une semaine de sa diffusion, la série bénéficie d’une bonne presse, certains journalistes n’hésitant pas à la comparer à True Detective. On signe où ?

Sur HBO, le 8 juillet, aux États-Unis et sur OCS, le 9 juillet

Castle Rock

Mystère, mystère. Que peut bien nous réserver la plateforme de streaming Hulu avec Castle Rock, sa nouvelle série bien intrigante autour des œuvres de Stephen King ? En seulement deux bandes-annonces nébuleuses, la fiction télévisée produite par J. J. Abrams (réalisateur de Star Trek et Star Wars VII) a réussi à faire grimper l’attente des sériephiles à un niveau optimal. Il faut dire que son concept est très prometteur : croiser différents romans du maître de l’horreur en dix épisodes se déroulant dans la même ville, Castle Rock, récurrente dans l’œuvre de King. Ainsi, plusieurs personnages bien connus des fans du romancier se retrouvent après une succession d’événements dramatiques et terrifiants.

Plus excitant encore, la série peut compter sur la présence de deux habitués des histoires de Stephen King : l’actrice Sissy Spacek – légendaire Carrie de 1976 – et le Suédois Bill Skarsgård – démoniaque clown Grippe-sou du film Ça – en 2017. Pour couronner le tout, le maître lui-même, souvent critique à l’égard des adaptations de ses œuvres, a donné son approbation après avoir visionné le pilote. On en frissonne d’avance.

Sur Hulu, le 25 juillet, aux États-Unis

Désenchantée

« On a vu le futur dans Futurama, le présent à Springfield, quelle est logiquement la troisième étape ? Le passé, bien évidemment ! » Voilà comment Matt Groening a choisi de présenter sa toute nouvelle série d’animation, qui débarquera sur Netflix mi-août. Intitulée Désenchantée, la nouvelle fiction du papa des Simpson se déroule au Moyen Âge, en plein cœur du royaume en ruine de Dreamland. Les téléspectateurs pourront suivre les aventures romanesques et loufoques de Bean, une jeune princesse… alcoolique. Elle sera accompagnée par un petit elfe, prénommé Elfo, et son démon personnel, Luci.

D’après le site spécialisé Variety, Netflix a commandé vingt épisodes de vingt minutes, mais la première saison, mise en ligne cet été, n’en comptera que dix. « Désenchantée parle de vie et de mort, d’amour et de sexe, et de la manière de continuer à rire dans un monde rempli de souffrances et d’idiots, malgré le fait que les anciens, les magiciens et d’autres crétins se moquent de vous », a confié Matt Groening. De quoi revigorer les fans des Simpson qui ont pu être déçus par les dernières aventures, un peu vaines, de la célèbre famille tout en jaune.

Sur Netflix, le 17 août

Jack Ryan

Son dernier film (The Ryan Initiative avec Chris Pine) n’étant pas franchement une réussite, l’agent secret Jack Ryan a décidé de migrer vers le petit écran. Le célèbre analyste de la CIA créé par l’écrivain Tom Clancy revient sur Amazon Prime Video pour une série qui, au vu des premières images, promet d’être riche en explosions et courses-poursuites, entre thriller d’action et récit d’espionnage.

Déjà incarné au cinéma par Alec Baldwin, Harrison Ford, Ben Affleck et Chris Pine, l’agent Jack Ryan se dévoile ici sous les traits de John Krasinski (The Office), qui se remet tout juste du succès inattendu au box-office de son film d’horreur  Sans un bruit . Chapeautée par Carlton Cuse (LostBates Motel), la série revient sur les premiers pas de l’analyste sur le terrain, alors qu’il est lancé dans une périlleuse mission pour contrecarrer une menace terroriste d’envergure mondiale. Un bon compromis en attendant le prochain James Bond ?

Sur Amazon Prime Video, le 31 août

 

 


PAR , JULIETTE MITOYEN

Publié le  | Le Point.fr

http://www.lepoint.fr/pop-culture/series/les-5-nouvelles-series-a-decouvrir-cet-ete-02-07-2018-2232135_2957.php?boc=1224511&m_i=he3M0J0nYUcY2lKrLdudt9LUZIKUKzQxFliTfSDr%2Bt55YbM2VDDeNBPbtObK865hh7P_jwzAGSW0aO8Y7UYneYg%2BzNghhW&M_BT=669846987688#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20180702