CARLOS BARRIA / REUTERS
Un enregistrement accablant de Weinstein diffusé, les Obama « dégoûtés » par les révélations

 

 

HARCÈLEMENT SEXUEL – L’ancien président américain Barack Obama et sa femme Michelle se sont dit écoeurés ce mardi 10 octobre dans la soirée, après les révélations sur le producteur hollywoodien Harvey Weinsteinaccusé de viol et qui a financé de nombreuses campagnes électorales démocrates.

« Michelle et moi sommes dégoûtés par les dernières révélations concernant Harvey Weinstein. Tout homme qui se comporte de manière dégradante avec les femmes doit être condamné et rendu responsable de ses actes, quelles que soient sa richesse et son statut », a écrit l’ancien président démocrate dans un communiqué.

« Nous devrions soutenir ces femmes qui ont eu le courage de se manifester et de raconter ces histoires douloureuses. Nous devons construire une culture -y compris en encourageant nos fils et en apprenant à nos fils le respect et la décence- afin de faire disparaître ce genre de comportement à l’avenir », a plaidé le couple.

The Obamas release a statement on Harvey Weinstein:

Le communiqué arrive après une journée où les témoignages contre le producteur hollywoodiens de stars comme Angelina Jolie ou encore Gwyneth Paltrow se sont enchaînés, et après que le New Yorker a dévoilé un enregistrement accablant datant de 2015.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, on y entend Harvey Weinstein insister à de très nombreuses reprises pour que la mannequin Ambra Battilana Gutierrez vienne dans sa chambre d’hôtel alors qu’elle répète « ne pas être à l’aise » et « ne pas vouloir faire quelque chose qu’elle n’a pas envie de faire ».

Weinstein, qui demande à la jeune femme de « ne pas faire de scandale » et de « ne pas lui faire honte dans cet hôtel où il vient tout le temps », admet à un moment avoir touché les seins de Gutierrez la veille et promet de ne pas recommencer, même s’il « en a l’habitude ».

L’enregistrement a été obtenu car Ambra Battilana Gutierrez s’était rendu à la police la veille, accusant Harvey Weinstein de lui avoir attrapé les seins et mis une main sous la jupe pendant un rendez-vous professionnel dans son bureau.

La police de New York l’avais alors équipée d’un micro avant qu’elle ne se rende à un nouveau rendez-vous organisé par le producteur Hollywoodien, rapporte le New Yorker. L’affaire a finalement été classée.

La police accuse aujourd’hui le parquet de ne pas avoir été au bout, le parquet estime de son côté que la police n’a pas apporté assez d’éléments et aurait dû le consulter avant d’organiser cette opération d’écoute afin de savoir quelles preuves étaient nécessaires pour faire tomber Weinstein.

 

 

Maxime Bourdeau est correspondant aux États-Unis pour « Le HuffPost ».

11/10/2017 02:06 CEST | Actualisé il y a 3 heures

http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/10/un-enregistrement-accablant-de-harvey-weinstein-diffuse-les-obama-degoutes-par-les-revelations_a_23239339/?utm_hp_ref=fr-homepage