Des tubes de médicaments homéopathiques Boiron, le 15 juillet 2015, à Lyon. (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)