france 2

En République démocratique du Congo, une famille pleure son enfant mort dans des conditions abominables. Ce jeune enlevé a été égorgé par ses ravisseurs. Les kidnappeurs demandent de l’argent, mais les proches ne peuvent pas toujours payer. L’enfant a été tué pour l’exemple et pour faire régner la terreur. Il est le seul dans ce cas-là, mais des dizaines d’enfants ont récemment été kidnappés.

Sans limite d’âge ni de violence

Cela fait deux ans que Goma est confronté à ce phénomène nouveau : les enlèvements d’enfants. Ils se succèdent, frappent sans prévenir, sans limite d’âge ni de violence. Les criminels sont là, souvent identifiés. Des bandes organisées enrichies par les kidnappings d’enfants notamment. À la tombée de la nuit, les adultes font rentrer les plus petits dans les maisons, hors de question de traîner dehors par les temps qui courent.