Dépannage à domicile : le rapport alarmant de la DGCCRF
deepblue4you/Getty Images

Plus de 50% des entreprises de dépannage à domicile en infraction ! Si les pratiques litigieuses des plombiers et autres serruriers ne sont pas nouvelles, force est de constater qu’elles ont tendance à empirer. C’est la conclusion de la dernière étude de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les professionnels du dépannage à domicile. Enquêtant sur les pratiques de 624 entreprises pour l’année 2016, la DGCCRF a constaté un taux d’anomalie de 56%, en hausse par rapport à l’année précédente (53%). Les plaintes des consommateurs portent, elles, sur des montants de plus en plus importants.

Il est vrai qu’en matière de prix, les dépanneurs ont la main lourde. Si ces derniers sont libres de fixer les tarifs de leurs interventions, les entourloupes ne manquent pas : prix supérieur au montant annoncé avant travaux, facturation de prestations inutiles, menaces voire abus de faiblesse… Les enquêteurs révèlent que les sommes demandées pour changer de serrure peuvent atteindre 6.000 euros ! De nombreuses plaintes soulignent aussi l’absence de devis, des affichages de prix incomplets, des cartons publicitaires trompeurs, des absences de qualification professionnelle nécessaire pour exercer le métier, etc. En matière de dépannage à domicile, la vigilance du client est de rigueur… Heureusement, pour éviter de vous faire berner, il convient souvent de suivre quelques conseils de bons sens que nous avions listés dans dans un récent article.

 


PUBLIÉ LE 

https://www.capital.fr/immobilier/depannage-a-domicile-le-rapport-alarmant-de-la-dgccrf-1255609#utm_campaign=20171114&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-soir-eco