Aussi fou que ça puisse paraître, le monde a continué de tourner depuis un mois. (Alexander NEMENOV/CHARLY TRIBALLEAU/AFP)


Loin de nous l’idée de relancer le refrain sur le pain, les jeux, les millionnaires et le ballon. Mais de trois choses l’une : vous avez passé le mois dans un état d’ivresse cotonneuse mêlant bière, chips et endorphines tricolores ; vous vous êtes calfeutré dans les catacombes en débranchant toutes les sources d’information et en vous bouchant les oreilles (on est champions du monde, au fait) ; ou vous êtes parti crapahuter là où il vous a semblé bon que l’été vous emmène.

Dans tous les cas, pas impossible que vous soyez passé à côté de quelques-unes des 25 informations suivantes.

  • La France est passée à 80 km/h sur les routes secondaires(16 juin), et en grinçant des pneus. « Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l’objectif, ça n’est pas d’emmerder le monde. L’objectif, c’est de faire en sorte qu’il y ait moins de morts et moins de blessés graves », explique Edouard Philippe.
  • Trump a retiré les Etats-Unis du Conseil des droits de l’homme de l’ONU (19 juin), fort vexé d’être critiqué (entre autres) pour le scandale de la séparation des enfants de migrants à la frontière mexicaine.
  • Jean-Jacques Urvoas a été mis en examen (20 juin) dans l’affaire de son message Telegram à Thierry Solère, ça fait toujours tache pour un ex-ministre de la Justice.
  • Le texte contesté sur le secret des affaires a été adopté au Parlement (21 juin). Désastre en vue pour la liberté de la presse : en avril, notre société des rédacteurs avait cosigné cette tribune sur les dangers du projet de loi : « La définition du ‘secret d’affaire’ est si vaste que n’importe quelle information interne à une entreprise peut désormais être classée dans cette catégorie. »

  • Les meurtriers de Sophie Lionnet ont été condamnés à la perpétuité (26 juin). Le corps de la jeune fille de 21 ans avait été retrouvé carbonisé dans le jardin de ses employeurs à Londres.
  • Lafarge a été mis en examen pour financement de Daech (28 juin). « Complicité de crimes contre l’humanité », les charges sont très lourdes contre le cimentier. Le groupe français aurait versé près de 13 millions d’euros entre 2011 et 2015 pour maintenir une usine syrienne.
  • Simone Veil est entrée au Panthéon (1er juillet). Le délai aura été bref. Morte en juin 2017, l’ex-ministre, accompagnée de feu son époux Antoine, repose désormais sous le fameux fronton « Aux grands hommes… »
  • Redoine Faïd s’est encore évadé (1er juillet), de la prison de Réau cette fois. Comment le roi des braqueurs, placé à l’isolement et condamné à 53 ans de prison, a-t-il pu se faire la belle en dix minutes par hélicoptère ? « L’Obs » révèle que la justice avait connaissance de ses projets de fuite…
Des émeutes ont suivi la mort d’un jeune tué par un policier à Nantes (le 3 juillet). Le policier, qui a reconnu avoir tiré sur Aboubakar Fofana par « accident » et non en état de légitime défense, a été mis en examen. Le drame a été suivi de plusieurs nuits de violences et de dégradations.
  • L’Assemblée a adopté le controversé projet de loi « Fake News » (3 juillet). Un juge pourra désormais se voir confier la tâche de déterminer si une nouvelle est fausse ou non. Bigre ! Mais d’abord, qu’est-ce qu’une fake news ? « C’est un mot qui ne devrait même pas exister. C’est un concept fourre-tout qui a le sens qu’on lui donne », s’agace Nicolas Vanderbiest, spécialiste des réseaux sociaux.

(JOEL SAGET/AFP)

Les actualités dont on pouvait franchement se passer

  • Des rats grignotent plus d’un million de roupies dans un distributeur (21 juin). Les rongeurs se sont introduits dans un distributeur de billets de banque du nord-est de l’Inde, grignotant une petite fortune (l’équivalent de 18.000 dollars). La police locale n’a pas trouvé d’indices suggérant une nouvelle forme de grand banditisme.
  • Le son du robinet qui goutte décodé par des chercheurs (22 juin). Quel casse-tête derrière ce « ploc, ploc ». Des chercheurs de Cambridge et du CNRS ont découvert que ce n’est pas la goutte d’eau qui génère le bruit, mais l’oscillation d’une petite bulle d’air créée lors de l’impact. L’initiateur de l’étude s’est intéressé au sujet alors qu’une fuite d’eau l’empêchait de dormir. Une nouvelle victoire pour la science.
  • Les habitants de l’Ain ont enfin un nom officiel : « Aindinois » (24 juin). Sans oublier les Aindinoises, qui ont célébré l’événement comme il se doit à Bourg-en-Bresse. Les autres propositions, Initiains et Ainains, n’ont pas séduit les électeurs.
  • Un bulldog baveux sacré chien le plus laid du monde (25 juin). Avec sa langue pendante jusqu’au sol et ses filets de bave aux lèvres, Zsa Zsa a remporté ce titre annuel en Californie. La chienne de 9 ans a écrasé ses concurrents par ses atouts, note l’AFP : « Des yeux vitreux, une dentition imparfaite, des épaules de déménageur et des griffes vernies de rose, assorties à la couleur de son collier. » Zsa Zsa est morte dans son sommeil le 11 juillet, trois semaines après son quart d’heure de gloire. On est peu de chose.
  • Agence France-Presse

    @afpfr

    Le 23 juin, elle remportait le titre de chien le plus laid du monde en Californie : la chienne bulldog Zsa Zsa est décédée hier dans son sommeil http://u.afp.com/omiK 

  • Des députés veulent corriger une faute d’accord dans la Constitution (28 juin). « Menacées », à la place de « menacés » : cette faute, gravée dans le marbre constitutionnel depuis soixante ans, empêche de dormir une poignée de députés UDI qui entendent bien profiter de la révision en cours pour la corriger. Pour l’heure leur amendement à l’article 16 n’a pas été adopté mais « c’est une sage suggestion » et « on verra ça en séance », a assuré le co-rapporteur MoDem Marc Fesneau.
  • Une Sud-Africaine retrouvée vivante à la porte du réfrigérateur de la morgue (2 juillet) après un accident de voiture. Le cauchemar de tous les taphophobes (ceux qui ont peur d’être enterrés vivants, bien sûr). « Nous avons suivi nos procédures, nous n’avions aucune idée de ce qui avait bien pu se passer », s’étonne le chef des opérations de la société d’urgences médicales intervenue sur les lieux du carambolage. « Tous les tests ont été faits. » A la dernière minute, un employé de l’établissement s’est rendu compte que la victime respirait encore. On appelle ça la conscience professionnelle.
  • A 77 ans, il fait 30 kilomètres enfermé dans la soute d’un bus en Nouvelle-Calédonie (3 juillet). Descendant de son bus dans un village au nord de l’île, le septuagénaire est rentré complètement dans la soute pour récupérer son bagage au fond. Par mégarde, le chauffeur l’y a enfermé en pressant la commande située sur son tableau de bord. « Impossible de prévenir par téléphone le chauffeur qui, conduite oblige, ne répondait pas », a raconté sa fille, médusée. On respecte le Code de la route ou pas.
  • Un homme, déclaré mort par son épouse, ressuscité par la justice (4 juillet) : débouté en début d’année, il avait d’abord échoué à convaincre les juges qu’il était en vie, mais le Roumain Constantin Reliu, 63 ans, a enfin obtenu gain de cause et fait annuler son certificat de décès. Pas seulement une question de principe, puisque faute de preuve officielle de vie, il ne pouvait ni être employé ni bénéficier de prestations sociales. Parti travailler en Turquie il y a près de vingt-cinq ans, ce cuisinier avait découvert que sa famille l’avait déclaré mort en l’absence de nouvelles. Envoyez des cartes postales !
  • Un Chinois avale 50 piments en 68 secondes (9 juillet). Tout est dans le titre. Pour les amateurs, le festival du piment de Ningxiang, dans une province du Hunan connue pour sa cuisine très épicée, se poursuit jusqu’à fin août et un concours est organisé quotidiennement.
  • Un bébé Trump géant survole Londres (13 juillet). Un « carnaval de la résistance » contre la venue du président américain a réuni plus de 250.000 personnes selon les organisateurs. Le ballon géant représentant un Trump en couche-culotte a flotté près du Parlement. L’initiative a reçu le feu vert du maire de Londres, le travailliste Sadiq Khan, objet de nombreuses attaques verbales du président américain… « Une exacte représentation de sa politique qui est tellement immature », analyse un manifestant.

 

Bon, tout à fait entre nous, ça aurait été bête de rater une victoire en Coupe du Monde pour ça.

T. V.

 

 


Par L’Obs. 

https://www.nouvelobs.com/sport/coupe-du-monde-2018/20180717.OBS9843/25-actualites-presque-toutes-indispensables-auxquelles-la-coupe-du-monde-a-fait-de-l-ombre.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20180718